Retrouvez nous sur :
Flash Info :

Conférence Publique: « La Participation citoyenne à la politique de sécurité: Enjeux & Défis », le jeudi 26 janvier 2017 au Centre d’accueil Notre Dame de Lorette

CGD : Fin d’une formation BRIDGE pour l’équipe de la CENI

Le CGD a assuré une formation BRIDGE à l’équipe de la CENI © CGD

L’équipe de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a bénéficié, du 19 au 23 décembre 2016 à Ouagadougou, d’une formation BRIDGE (Building ressources in democracy governance and election). L‘objectif est de mettre au top le staff de cette institution en charge de l’organisation des élections pour les défis démocratiques à venir notamment, le référendum constituant en vue.

Cette formation BRIDGE (Building ressources in democracy governance and election ; en français, Bâtir des ressources pour la démocratie, la gouvernance et les élections) est un programme de perfectionnement professionnel modulaire avec un accent particulier sur les processus électoraux. Cette session a été co-assurée par les enseignants à l’Université Ouaga II, Pr Augustin Loada et Dr Aboul Karim Sango, tous deux, experts nationaux en la matière (communément appelés facilitateurs).

« En 2015, notre pays a été cité en exemple à travers l’élection couplée du 29 novembre. Après ces élections jugées crédibles et acceptées par l’ensemble des acteurs, la CENI a procédé au renouvellement de son staff, une nouvelle équipe dirigeante est-là avec pour tout premier défi, le referendum constituant. C’est au regard de l’importance de cette consultation électorale pour l’enracinement de la démocratie dans notre pays, qu’on a trouvé nécessaire de convier cette institution pour un atelier de formation », précise le chargé de programme du CGD, Assegna Anselme Somda, représentant le directeur exécutif de l’institution. La CENI étant, pour les responsables du CGD, une institution au cœur de la démocratie, en ce sens que les élections sont au centre du processus démocratique et la crédibilité, la transparence et l’acceptation des résultats des élections sont devenues des enjeux majeurs pour les « jeunes démocraties » comme le Burkina.

« Pour éviter ce qu’on a pu voir dans d’autres pays, on a trouvé qu’il sied de continuer à renforcer les capacités d’une institution comme la CENI pour qu’elle puisse faire face, justement, aux différents défis. L’équipe ayant été entièrement renouvelée, toute nouvelle équipe a besoin d’être formée, accompagnée, pour pouvoir être efficace. Cela est d’autant important qu’on est sorti des élections du 29 novembre 2015 avec beaucoup de satisfaction. Ça veut dire que nous sommes montés très haut et il faut faire en sorte à s’y maintenir au moins, à défaut d’aller encore plus loin. D’où la pertinence de telles initiatives, si nous voulons que le Burkina puisse rester dans les grands standards de la démocratie », mise l’ex-président de la commission des affaires sociales et du développement durable du Conseil national de la Transition (CNT), Assegna Anselme Somda.
La formation a porté sur plusieurs modules, notamment la notion même de référendum, le cadre juridique de son organisation, le suivi électoral, les médias et les élections, etc.

© CGD

« Vous faites honneur à votre serment »

Selon les explications de M. Somda, l’ambition du CGD dans le cadre de ces nouvelles réformes, c’est de faire en sorte que l’on dépasse les « Constitutions d’Etat » pour aller vers les « Constitutions citoyennes » et qui s’inscrivent dans la durée. « Au regard des évènements que notre pays a connus ces deux dernières années, nous voulons une Constitution qui soit porteuse des aspirations du peuple, exprimées les 30 et 31 octobre 2014 », prône-t-il avant d’exhorter dans cet esprit, l’appropriation de la Constitution par les populations ; la Constitution ne devant plus être, poursuit-il, la chasse gardée des juristes, des intellectuels.

Pour le président de la CENI, Newton Ahmed Barry, cette formation, qui constitue la troisième reçue par son institution depuis son installation le 1er août 2016, vise à permettre à l’ensemble de l’équipe, de se préparer à mieux accomplir ses missions avec tous les atouts professionnels possibles. ‘’ Cet atelier apporte un module nouveau dans le cadre de ce que nous avons appris jusqu’à présent, qui est donc la problématique du référendum auquel nous allons être confronté en 2017 (probablement, ou en tout cas, pas loin de 2017) qui constitue donc, un des points forts de notre agenda. Mais déjà, évidemment, il faut s’y préparer’’, perçoit le premier responsable de la CENI.

A en croire Newton Ahmed Barry, cet atelier a permis de mettre en exergue des aspects organisationnels et à nu un certain nombre de faiblesses du corpus législatif, spécifiquement par rapport à la formule référendaire qui est arrêtée. « Si effectivement nous savons faire avec les révisions de la Constitution, l’écriture d’une nouvelle Constitution alors que l’autre Constitution est toujours en vigueur, est quand même une nouveauté. Je pense que nous sortons de cet atelier enrichis par rapport à cette problématique, donc prêts à faire face aux obligations », félicite-t-il, souhaitant que cette démarche du CGD envers son institution soit le début d’une collaboration.

D’ores et déjà, M. Barry pense notamment à la possibilité d’ouvrir des discussions autour « d’une autre faiblesse des processus électoraux africains à savoir, la faiblesse du taux de participation aux scrutins ». La faiblesse du taux de participation impacte, fait-il observer, forcement sur la légitimité des dirigeants qui en sortent, « même s’ils acquièrent par ailleurs la légalité ». Il se dit ravi de la qualité des facilitateurs (formateurs) et des modules qu’ils ont dispensés. Pour lui, l’assiduité des participants montre le sens d’attachement de ceux-ci et leur sens de responsabilité par rapport à leurs missions. « Vous faites honneur à votre serment », a lancé pour conclure, le président, Newton Ahmed Barry.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Conférence Publique, ce jeudi 26 janvier 2017 au Centre d’accueil Notre Dame de Lorette

Le CGD en partenariat avec le Fonds Canadien d’Initiatives Locales (FCIL), organise une conférence publique, ce jeudi 26 janvier 2017. Thème: « La Participation citoyenne à la politique de sécurité: Enjeux & Défis », Date & Lieu: Jeudi 26 janvier 2017 au Centre d’accueil Notre Dame de Lorette à Ouagadougou

Célébration des 15 ans du CGD, le 15 septembre 2016

Sous le Haut Patronage de son excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Et le Parrainage de Madame la Coordonatrice Résidente du Système des Nations unies et Représentante Résidente du PNUD au Burkina Faso Le centre pour la gouvernance Démocratique (CGD) célèbre la journée internationale de la démocratie et son 15e  anniversaire . Date : […]

Atelier

Atelier de validation de l’étude du processus électoral vendredi 08 juillet 2016 à 15heures dans l’ancien local du CGD

FORUM DE CITOYENNES ET CITOYENS DE L’ALTERNANCE (FOCAL)

Du 27 au 29 29 juin 2016 au CBC à partir de 15h30 panel de haut niveau  sur le thème « Quelle réconciliation nationale pour une cohésion sociale durable ? »

« De l’insurrection aux élections municipales du 22 Mai : bilan et defis pour l’avenir »

Le CGD en collaboration avec le balai citoyen organise un panel sur le thème « De l’insurrection aux élections municipales du 22 Mai : bilan et defis pour l’avenir »  ce 11 juin 2016 au CBC à 15 h 30

Du 09 au 11 juin 2016: Atelier de formation Bridge

Thèmes: le cadre juridique des élections et le rôle des OSC en période post électorale. Date: du 9; 10; 11 juin 2016 Lieu: anciens locaux de CGD sis ouaga 2000.

Lundi 18 Avril 2016

« Dialogue Démocratique sur l’évaluation des 100 jours du président Rock Marc Christian KABORE à 17h au CBC »

Vendredi 08 Avril 2016

Atelier de présentation des résultats de l’enquête IBP 2015, à 16h30 à l’hôtel Palm Beach

Jeudi 29 octobre 2015

Deuxième Atelier de dissémination des données Afrobaromètre sur la qualité de la démocratie et de la gouvernance au Burkina Faso à partir de 17h00 à l’Hôtel Palm Beach, Av. Kwame N’Krumah.

Afrobaromètre

Atelier de dissémination des données Afrobaromètre sur la qualité de la démocratie et de la gouvernance au Burkina Faso le lundi 12 octobre 2015 à partir de 16h00 à l’Hôtel Palm Beach, Av. Kwame N’Krumah

Dialogue démocratique

Le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) organise le samedi 18 juillet à 09h à l’Hotel Palm Beach un dialogue démocratique sur la décision de la cour de la CEDEAO relative au code électoral. L’entrée est libre! Venez nombreux.